Des intelligences multiples à l’intelligence plurielle

L’intelligence plurielle se définit comme la capacité de repérer, de mettre en lien et d’exploiter l’ensemble des ressources dont nous disposons, qu’elles soient émotionnelles, rationnelles, sensorielles, imaginatives ou sensibles. En voie de réhabilitation depuis quelques années, les émotions, le sensible et les sensations restent les parents pauvres de nos ressources actionnables. Ils sont pourtant toujours à l’œuvre quand nous prenons les meilleures décisions ou que, confrontés à des situations complexes, nous parvenons à trouver des solutions inhabituelles. 

Affronter la complexité, innover : c’est aussi en ces termes que l’on parle souvent de l’intelligence collective et de la coopération.  Comme nous le savons, pour fonctionner, une équipe doit s’appuyer sur une vision et un projet partagés, des méthodes et des valeurs communes. Pour autant, remplir ces conditions ne suffit pas à nous faire éprouver l’émotion galvanisante qui s’échange au sein des expériences collectives particulièrement réussies. C’est donc qu’il circule autre chose, une forme d’énergie que les asiatiques appellent le « chi » et qui crée un langage commun au-delà de la simple raison. Sans parler de maîtriser cette énergie, développer son intelligence plurielle est un prérequis puissant pour partager en profondeur et agir de manière constructive au sein d’un collectif.