VIN ET MANAGEMENT

« Qui sait déguster ne boit plus jamais de vin mais goûte des secrets » 
Le beau temps ne devrait pas tarder et avec lui l’envie de déguster un verre de bon vin en sortant du travail.
Comme vous,  je suis une épicurienne et en discutant avec un de mes clients aujourd’hui retraité  passionné par l’univers du vin ,l ’idée de créer un séminaire autour du vin et du management a émergée.
En effet, pourquoi aimons nous tel vin plutôt que tel autre ?
y’a t il un lien entre le gout pour certains  types de vins et le gout pour certaines qualités dans les relations humaines ?
Si j’en crois le discours des viticulteurs rencontrés, le terroir, le sol sont des conditions importantes de réussite n’en est il pas de meme avec l’entreprise et de sa culture ?
Nous savons aussi que d’autres facteurs entrent en jeu pour transformer le raisin en vin … des operations et des facteurs sur lesquels nous pouvons agir et d’autres pour lesquels il convient de s’adapter.
Je me suis demandée si il y’avait une « méthode magique »  pour transformer le raisin en grand vin ?
et plus  précisément comment  « transformer quelque chose d’ordinaire en quelque chose d’extraordinaire «  car tous les vignobles ne disposent pas des conditions optimales et pourtant ….
Les hommes et les femmes de passion sont séduisants,  car ils apportent des couleurs, des saveurs , des reflexions et des liens dans nos vies professionnelles.
Je vous propose au cours d’un séminaire de découvrir ces êtres de passion et de partager un moment de convivialité et de découvertes aussi de vous memes . je vous suggère de voir quels sont les  liens , les processus, et  les talents des viticulteurs que vous pouvez transferer dans votre univers managérial et relationnel.
Je vous adresse un programme portant sur  les grandes lignes de ce seminaire que j’ai imaginé avec Jean Marie DELLINGER avec qui je co anime cette parenthèse enchantée.
Je me tiens à votre disposition pour échanger avec vous si vous aussi vous voulez découvrir la magie de la transformation 🙂
c’est tellement bien que je voudrais être participante et pas facilitatrice 🙂